Fermer

Le marché des résidences secondaires dans le département est une niche Burgundy Home & Services

Journal - BIEN PUBLIC - Mai 2013

Article paru dans le journal BIEN PUBLIC - Mai 2013


Le marché de la résidence secondaire dans le département est une niche: Parisiens et étrangers


Bourgogne: Selon Bourgogne tourisme, il y avait 83 796 résidences secondaires en Bourgogne en 2011. 

Tendance: Plus on descend vers le sud de la région, plus les maisons à acheter sont chères. 

Les résidences secondaires en Côte-d'Or ne représentent qu'un peu plus de 5% des logements disponibles. Et le département se divise en deux. 

Extrait de l'article 

Les crise est passé par là. 

Si les étrangers se sont intéressés à un moment à la Haute Côte-d'Or (Suisses, Belges, Hollandais dans les années 2000, Anglais de 2004 à 2007, Américains, notamment après le film Le Chocolat, tourné à Flavigny-sur Ozerain), la clientèle a disparu ces dernières années. La crise touchant particulièrement les Europééns. Pourtant, le sud du département reste prisé, notamment la Côte viticole et ses petits villages. "On a surtout une clientèle anglo-saxonne" rapporte maître Anne-Gaël Pary-Avril, notaire à Beaune. "En général ce sont des gens qui aiment les cultures viticole et culinaire françaises". Constat confirmé par Caroline Gigandet, à la tête de Burgundy Home & Services, à Beaune. Elle en a même fait son métier puisqu'elle assiste et conseille une clientèle souhaitant investir ou résider en Bourgogne. " Mon activité se maintient alors que j'ai commencé - il y a 6 ans - à une période où ce n'était pas l'euphorie" rappelle-t-elle. "Il y a toujours de la demande et c'est varié: Australiens, Norvégiens, Américains...j'ai aussi quelques demandes de Parisiens." Et les Dijonnais me direz-vous? En dehors de ceux qui possèdent déjà des maisons familiales, ils ne cherchent pas à acheter de résidences secondaires en Côte-d'Or. Ce qui étonne les professionnels. Vu la conjoncture, on peut faire de bonnes affaires. 

Journal BIEN PUBLIC - Mai 2013 - Cyrill BIGNAULT


Lire l'article

Presse