Fermer

Burgundy Home & Services : du sur-mesure pour les investisseurs étrangers

Magazine ECO PLUS 21 - Septembre 08

Article paru dans le magazine ECO PLUS 21 - Septembre 2008


Une clientèle internationale

Une nouvelle entité vient de voir le jour à Beaune. Sous l'appellation de Burgundy Home & Services, cette structure est née sous l'impulsion de Caroline Gigandet. Responsable export pour la zone Amérique Latine au sein de la Tonnellerie François Frères pendant plusieurs années, la jeune femme a décidé de donner une nouvelle dimension à sa carrière. Aprés avoir procédé à le re-décoration de toutes les chambres de l'Ermitage de Corton, elle a mûri son projet pendant plus d'un an et étudié les tendances du marché. D'où l'idée de mettre en place une série de prestations allant de l'assistance en recherche immobilière à l'aide à l'installation en Bourgogne en passant par la coordination de travaux, et la décoration intérieure.

Des services s'adressant majoritairement à une clientèle internationale. Caroline GIGANDET explique que ce type de prestations est fréquent à l'étranger et plus rare en France. "Il s'agit souvent d'aide à la recherche de biens immobiliers mais cela ne va pas au-delà, alors que ces personnes ont besoin de services annexes d'autant qu'elles ne sont pas présentes en permanence". En l'occurrence, la clientèle concerne des Américains, des Anglais, des Suisses... Ils connaissent la Bourgogne notament à travers le négoce du vin. La jeune femme précise que les sollicitations ont trait à part égale à des services liès à l'immobilier ou en relation avec l'intendance. Au niveau de l'achat immobilier, elle insiste sur le fait que sa mission repose sur le repérage et la visite de biens disponibles auprés des agences locales ou des particuliers ou encore d'études notariales. Au nombre des demandes qu'elle reçoit actuellement, la Côte d'Or et la Saône-et-Loire sont prisées d'autant que les biens d'exception (en cette période plus atone) sont disponibles et que les candidats à l'achat disposent de budgets conséquents avoisinnant un minimum de 800 000 euros. Sur 6500 résidences secondaires appartenant à des étrangers en Bourgogne, 4300 sont situées sur les deux départements. "La Bourgogne attire, explique Caroline Gigandet, dans la perspective d'un investissement dans un bâti ancien". 

Eve Farah - Eco Plus 21 - Du 4 au 10 Septembre 2008


Lire l'article

Presse